LE TOUR DES MONGES AVEC MULES DE PORTAGE, A LA RENCONTRE DES REFUGES D’ART D’ANDY GOLDSWORTHY – 6 jours/5 nuits

6 jours / 5 nuits

du 15 au 20 septembre 2014

Séjour vendu par  l’ Office de Tourisme de Digne-les-Bains en partenariat avec l’association « L’Art en chemin »

LE TOUR DES MONGES AVEC MULES DE PORTAGE, A LA RENCONTRE DES REFUGES D’ART D’ANDY GOLDSWORTHY

Situé en marge de la Durance, à l’écart des grands axes de communication, dominant de ses 2000 m. le pays de Digne, là où la Provence prend des allures alpines, le massif des Monges se présente comme un grand livre de nature, ouvert sur l’histoire de la terre et des hommes, dont les feuillets auraient été froissés depuis plus de 100 millions d’années par les puissances telluriques… Au cœur de ce territoire particulièrement sauvage, Andy Goldsworthy a souhaité offrir une nouvelle vie à d’anciennes cabanes, chapelles, bergeries, leur donnant une vocation de refuge, abritant chacune une création née de sa sensibilité, de son imprégnation du territoire. L’ensemble du cheminement de refuges d’art en sentinelles de pierre, constituant une œuvre cohérente qu’Andy nous invite à découvrir sur 10 journées à travers la marche à pied. Reprenant en partie le parcours des refuges d’art, ce tour du massif des Monges sur 6 journées, se faufilant à travers les plissements de la terre, nous conduit depuis les vallées aux villages cachés, vers les alpages déserts aux horizons infinis.

Programme :

J1:

Accueil entre 11h30 et midi, dans le petit village de St Geniez. Le temps d’un pique nique, et d’une navette de voiture, pour les garer à notre point d’arrivée à Authon (7Km), nous chargeons les mules de tout ce qui constituera notre autonomie pour les 6 journées à venir, puis nous voilà partis sur le sentier. Celui-ci nous conduit, à la Chapelle de Dromont, dont la crypte remonte au haut moyen âge, posée sur un promontoire dominant la vallée du Vançon, que nous rejoignons par un sentiers à travers pierres et lavandes. Le refuge de la Forest est situé sur l’autre versant de la vallée, après une petite heure de remontée. Nuit au refuge ou sous tente, à côté de celui-ci, à la Forest. (alt 958 m.) Dénivelée 250 m. – 2h de marche

J2:

Anciens cheminements des hommes échangeant d’une vallée à l’autre aujourd’hui délaissées, nous passons le col de Mounis (alt 1 234m.), et traversons les espaces sauvages, du village de Mélan, où le pin et les genévriers gagnent doucement sur les champs de lavande. Nous rejoignons le vallon des Graves, que nous suivons, jusqu’à notre coin de bivouac, peu avant le village de Thoard. Nuit sous tente. (alt. 780m.) Dénivelée 550 m. – 5h de marche

J3:

Juste au dessus de Thoard, en une petite heure de marche, nous atteignons la chapelle Ste Madeleine. Oeuvre faisant écho à celle du refuge de la Forest, elle invite à s’inscrire dans l’espace clos :  « L’expérience de la cavité offrira un contraste absolu avec les montagnes à ciel ouvert. Je ne pouvais pas imaginer meilleure préparation aux refuges. «   (Andy Goldsworthy).  Nous poursuivons par le passage du col de la Croix (1 240m.) avant de redescendre sur la Robine sur Galabre. Nuit au gîte de la Robine, dans un château du XVII ème… plaisir de retrouver le confort d’une salle de bain et d’un vrai lit, après 2 nuits en bivouac ou refuge. Dénivelée  500m. – 4-5 heures de marche

J4

Laissant derrière nous château et paysage de robines (terres noires ravinées) nous atteignons le col de Jas et le site géologique de « Lichtyosaure », puis rejoignons la vallée du Bès. Par la petite route, nous remontons cette vallée jusqu’au village de L’Escanglon, épousant tranquillement les courbes du torrent. Nous nous échappons alors de la vallée, pour grimper jusqu’au site de l’ancien village de l’Escanglon. Site particulièrement riant et attachant de verdure. Nous nous installons dans le refuge d’art. Le point de vue est remarquable sur la lame de Fassibelle, le « vélodrome », les plissements remarquables, de la Clue aux grandes et petites cloches de Barles.      Dénivelée 450 m. – 4 heures de marche Possibilité pour ceux qui le souhaitent, de découvrir en sus, et en aller-retour le refuge d’art de l’Escuichères (+ 2h.)

J5

Le sentier en lacets qui nous ramène sur les bords du Bès est à l’origine de l’œuvre du Vieil Escanglon. Goûtant les contrastes de couleurs et la puissance des mouvements telluriques inscrits dans le paysage, nous le suivons, il nous ramène au creux des gorges, au bord du Bès. Nous franchissons la clue de Barles, abritant la 1ère sentinelle d’Andy Goldsworthy, que nous dépassons. Puis nous reprenons le chemin des alpages, cheminant de fermes isolées en sentiers arides, de ravines asséchées en maigres prairies. Nous dépassons la barre de Chine, et rejoignons, en ubac, dans des alpages plus verdoyants, l’ancienne cabane de Chine, où en ce mois de septembre 2013, Andy Goldsworthy sera au travail avec son équipe. Dénivelée 900 m. – 4 à 5 heures de marche
J6 Et pour clore majestueusement ce  parcours particulièrement varié, nous nous offrons cette matinée le sommet du massif, Les Monges,  à 2 115 m.  A 360°, l’horizon s’ouvre depuis le Ventoux, jusqu’aux sommets du dévoluy, de l’Oisans, de l’Ubaye. Après avoir largement gouté ce large horizon, c’est par la ligne de crête qui redescend sur le village d’Authon que nous nous laissons glisser. Ce long cheminement aérien où toujours notre regard porte loin, nous ramène doucement vers la vallée. Arrivée entre 16 et 17h au village d’Authon, nous nous séparons, non sans avoir salué la 2ème sentinelle  d’Andy Goldsworthy, entre Authon et Saint Geniez. Dénivelée + 450 m ; – 1 000 m. – 4 à 5 heures de marche

La randonnée muletière :

Nous marchons en compagnie des mules qui portent nos bagages du séjour. Présence sympathique, elles nous ouvrent à un potentiel de randonnée et d’autonomie, sans freiner notre progression. Offrant ainsi leur capacité de portage, elles permettent aussi à ceux et celles qui le souhaitent d’enrichir la progression de leur contact et présence.

Le campement, les étapes :

Chaque soir, en complément des possibilités de couchage dans les refuges d’art, nous installons le camp : une grande tente collective, pour la cuisine, la salle à manger ; des petites tentes de 2 avec de bons matelas : selon les circonstances de l’étape nous aurons le choix entre le refuge (nombre de places limitées), et le bivouac confortable sous tente.

L’encadrement :

Philippe Guyot est tout à la fois accompagnateur et muletier. Impressionné par les capacités, et “l’intelligence du terrain montagne“ de ces animaux, il se fait un plaisir d’offrir grâce à ses mules une logistique de bivouac et d’itinérance inédite, soignée et confortable. Pascal Mazani et/ou Isabelle Murach accompagnateurs locaux, viendront, en co-encadrement, enrichir de leurs regards cette découverte des Monges et des refuges d’art.

Dates 2014 :

du 15 au 20 septembre 2014

Le groupe :

Taille du groupe de 6 à 14 personnes.

Difficulté :

Ce parcours ne présente aucune difficulté particulière liée à la randonnée. Nous serons toujours sur sentier, ou sur piste forestière. Si les mules marchent un bon pas, elles s’arrêtent suffisamment souvent pour que chacun puisse profiter de la balade à son rythme. Néanmoins il s’agit de 6 journées de randonnée, et cela nécessite d’avoir une pratique préalable de la marche à pied en montagne.

Matériel nécessaire :

Nous fournissons à chacun 1 sac de voyage, style marin, dans lequel vous pourrez envelopper et faire transporter par les mules vos affaires du séjour. Poids maximum par personne pour les affaires personnelles : 8 kg. – Duvet de montagne – Chaussures de marche + bonnes chaussettes. Eviter de partir avec des chaussures neuves. – Vêtements confortables pour la marche. Une tenue chaude pour les soirées. – Gourde 1 litre et demi au minimum – Protection contre le soleil: chapeau, bob, lunettes, crèmes… – Lampes électriques type frontale. – Nécessaire de toilette adapté à des conditions de confort “rustique“. Des lingettes sont appréciables. NB : nous bivouaquerons dans des zones naturelles sensibles, éviter les produits agressifs pour l’environnement. – Cape de pluie (ça peut quand même arriver !) – Briquet, pour brûler le papier hygiénique, pour éviter les petits bouquets roses au bord du chemin ! – Pharmacie personnelle, entre autre protection des ampoules. L’accompagnateur dispose d’une pharmacie collective, pour tous les problèmes “sérieux”. Mais d’aucun traitement dit “de confort”.

Remarque concernant les problèmes de santé et de pharmacie :

Il est de la responsabilité de chacun d’entre vous, d’avertir l’accompagnateur, avant le départ de tout problème médical (allergie, antécédent médical, réaction à certains médicaments etc.) et de prendre, si besoin est, les médicaments qui vous sont spécifiques.

Tarif :

655 €/personne.

Ce prix  comprend : – Tous les frais d’hébergement et de restauration durant le séjour. – La prestation d’encadrement de la randonnée. – Le transport des bagages par les mules, dans la limite des consignes de volume       données – Un dossier complet incluant la documentation touristique sur Digne les Bains et       le Pays Dignois

Ce prix  ne comprend pas :    – L’assurance annulation et l’assistance rapatriement. – Le coût d’une éventuelle visite du musée Gassendi à l’issue de la randonnée (4€)    –  Les transferts arrivée / départ entre votre ville de départ et le début du séjour.
Nombre de participants : 6 à 14 personnes

Bulletin d’inscription, conditions de vente disponibles sur simple demande par mail, courrier ou téléphone

Renseignements complémentaires

– Contacts accompagnateurs : www.tetedemule.org Philippe Guyot La Jarjatte 26620 Lus la Croix Haute – 06 77 80 58 56 – philippe@tetedemule.org Isabelle Murach : 06 76 29 73 21 ; Pascal Mazzani : 06 21 87 18 50 – www.cheminsdedetente.fr
Conformément à la législation Française sur la vente des séjours en tout compris, les séjours muletiers, proposés en partenariat avec   L’association “l’art en chemin“, sont vendus par l’Office de Tourisme  de Digne les Bains Immatriculation n° IM004120001 au registre des opérateurs de voyages et séjours APST 15, Rue Carnot 75017 Paris –  AXA France IARD 10, rue Col.  Payan – 04000 Digne les Bains

Renseignements et réservations Office de Tourisme – H. Vignot Place du Tampinet, 04000 Digne-les-Bains Tel. +33(0)4.92.36.62.68. – Fax. +33(0)4.92.32.27.24 E-mail: helene.vignot@ot-dignelesbains.fr Immatriculation n° IM004120001 au registre des opérateurs de voyages et séjours

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :